Compte-rendu de l'inauguration du séminaire sur le site des Soeurs Auxiliatrices



Compte-rendu de l'inauguration du séminaire sur le site des Soeurs Auxiliatrices
Un compte-rendu émouvant de l'inauguration du séminaire, signé par la sœur Geneviève Médeveille, est proposé sur le site des Sœurs Auxiliatrices, nos hôtes:

Quand petite et grande histoires sont réunies
par Geneviève Médevielle

A travers cette invitation, nous avions bien conscience de vivre un événement important pour la vie de la maison puisque celle-ci est promise à poursuivre sa vocation spirituelle. Mais, en participant à cette inauguration solennelle, nous savions que l’événement débordait largement notre petite histoire d’Auxiliatrices. Car c’est une grande première pour l'Église orthodoxe du patriarcat de Moscou d’installer un séminaire en Europe, en France, de surcroît dans la région parisienne. Nous l’avons bien perçu en écoutant les discours : cet événement témoigne de la forte stratégie d'affirmation du patriarcat de Moscou en Europe et de sa volonté d'honorer le dialogue avec l'Église catholique. Ce séminaire va permettre de former de futurs prêtres russes en profitant de la richesse culturelle et intellectuelle de Paris. En effet, les 12 séminaristes (issus de Russie, Lettonie, Ukraine, Moldavie, Roumanie et Colombie) iront suivre des cours dans la capitale, que ce soit à l'Institut Catholique, à l'École pratique des Hautes Études ou à l'Institut orthodoxe Saint-Serge. Dans son discours d’inauguration, Mgr Hilarion s’est plu à souligner les buts d’une telle création : « donner à des séminaristes orthodoxes russes une formation théologique de qualité dans un cadre international, leur permettant de se préparer, en prolongeant leurs études scientifiques, à enseigner à leur tour ; être, en quelque sorte, une fenêtre – une icône – de l’Église orthodoxe russe sur les chrétiens de France et une fenêtre de l’Église de France sur l’orthodoxie russe. En effet, le séminaire fournira à l’Église orthodoxe russe non seulement des enseignants, mais aussi de jeunes prêtres polyglottes, connaissant bien leurs frères chrétiens d’Occident et la société occidentale, qui pourront par la suite travailler dans le domaine des relations interconfessionnelles. »

Célébration de la divine liturgie

Dès 9 h du matin, les fidèles se pressaient nombreux pour la célébration de la divine liturgie qui inaugurait la journée dans la chapelle de la maison, baptisée chapelle Saint-Martin et Sainte-Geneviève.

Au milieu de la chapelle, vidée de tous ses bancs et maintenant ornée d’une belle iconostase, nous pouvions admirer une icône et des reliques apportées par l'évêque Michel de Genève : il s’agissait des reliques des saintes martyres Élisabeth et Barbara, exécutées en 1918 par les bolcheviks.

Encadrant ces reliques, deux files de prêtres et d’évêques orthodoxes entourait l'archevêque Hilarion de Volokolamsk, président du Département des relations extérieures du patriarcat de Moscou. On pouvait compter parmi ces célébrants : l'archevêque Gabriel de Comane, exarque des paroisses russes du patriarcat de Constantinople en Europe occidentale, l'archevêque Innocent de Chersonèse, « Chancelier » responsable du Séminaire, l'archevêque Antoine de Borispol, recteur de l'académie de théologie de Kiev, les évêques Michel de Genève (Église russe hors frontières) et Ambroise de Gatchina, recteur de l'académie de théologie de Saint-Pétersbourg. Sur les côtés, Mgr Michel Dubost, évêque d'Évry, et l'archevêque Théophane de Berlin assistaient à la célébration ainsi que Monseigneur Philippe Brizard, Protonotaire apostolique des Œuvres d’Orient.

Nous avons été très touchées par la ferveur et la beauté de la liturgie mais aussi par la possibilité de nous associer en français à l’écoute de l’Évangile et à la récitation du Credo et du Notre Père. Le moment de l’adoration des reliques avant la communion nous a beaucoup impressionnées lorsque toutes les générations trouvaient le geste approprié pour dire leur vénération.

La liturgie fut suivie par une invitation à prendre café et viennoiseries dans la salle à manger et le réfectoire afin que tous ceux qui avaient jeûné pour pouvoir communier se restaurent avant la cérémonie d'inauguration prévue à midi.


Cérémonie d'inauguration

De là, nous étions tous invités à nous rendre à 12 h dans la grande salle du sous-sol, entièrement repeinte en blanc et ornée sur les côtés d’une magnifique exposition de photos couleur sur l’Église orthodoxe en Russie. La cérémonie d’inauguration coprésidée par le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris et président de la Conférence des évêques de France, et l'archevêque Hilarion de Volokolamsk allait démarrer.

On pouvait reconnaître dans les invités de marque : Mgr Joseph Doré, archevêque émérite de Strasbourg, M. Jacques Reiller, préfet de l'Essonne, M. Alexandre Jevakhoff, directeur adjoint du cabinet du Garde des Sceaux, M. Jean de Boishue, chargé de mission auprès du premier ministre, ainsi que des représentants de la Préfecture de police de Paris, du Conseil municipal d'Épinay-sous-Sénart, le pasteur Claude Baty, président de la Fédération protestante de France, le père Hyacinthe Destivelle, directeur du Centre d'études Istina qui est un grand ami du Père Alexandre Siniakov, le père Philippe Bordeyne, doyen de la Faculté de théologie de l'Institut Catholique de Paris, des recteurs des séminaires et des paroisses catholiques, le père Nicolas Cernokrak, doyen de l'Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge, des enseignants de l'institut, des professeurs de la Sorbonne, et de nombreux évêques prêtres, diacres et fidèles orthodoxes.

La cérémonie fut suivie d'un buffet russe dans la salle à manger pour les officiels et dans le réfectoire pour tous les autres, pendant lequel les hôtes du séminaire ont pu découvrir la Maison Sainte-Geneviève et tout particulièrement la bibliothèque (ancienne salle de la communauté au premier étage) où étaient servis le café et le dessert.

En quittant le séminaire et en remerciant Mgr Innocent de Chersonèse de son accueil, nous pensions que le séminaire d’Epinay apportera une pierre inestimable à l’avancement de la grande tâche de l’unité des chrétiens pour laquelle le Seigneur a prié.

Mardi 29 Décembre 2009
Séminaire russe


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 12 Décembre 2022 - 09:59 Liturgie avec Mgr Nestor et les alumni

Mardi 29 Novembre 2022 - 11:26 Concert de musique sacrée de Noël au Séminaire