Discours du recteur du séminaire à la consécration de la chapelle Saint-Martin et Sainte-Geneviève



Voici le texte du discours, prononcé par le hiéromoine Alexandre Siniakov, recteur du Séminaire, à la consécration le 14 novembre 2012 de la chapelle Saint-Martin et Sainte-Geneviève du Séminaire orthodoxe russe à Epinay-sous-Sénart (voir ici le compte-rendu de la célébration):


Cher Monseigneur Marc, Révérendissimes évêques de Dieu, chers pères, frères et sœurs, chers amis,

Il y a trois ans exactement, jour pour jour, nous inaugurions le premier Séminaire de l’Eglise orthodoxe russe en France par la célébration de la divine liturgie dans cette même chapelle, encore dépouillée. Aujourd’hui, cette église dédiée à saint Martin le Confesseur et à sainte Geneviève de Paris est consacrée par vos prières, après trois ans de travaux titanesques qui l’ont complètement métamorphosée. Par la même occasion, vous vous êtes joints à notre action de grâce pour le troisième anniversaire de notre communauté et nous vous en sommes reconnaissants.

Je remercie tout particulièrement Mgr Marc, archevêque d’Egrorievsk, responsable des établissements de l’Eglise orthodoxe russe à l’étranger, d’avoir présidé cette célébration. Vous suivez, Monseigneur, l’évolution de notre établissement, vous l’aidez par votre disponibilité, vos conseils avisés. Chacune de vos visites est pour nous une grande joie parce qu’en vous nous recevons non seulement l’archevêque que nous aimons, mais aussi le patriarche de Moscou que vous représentez pour les établissements étrangers de l’Eglise russe.

Plusieurs des évêques qui ont célébré aujourd’hui étaient présents il y a trois ans, au moment de l’inauguration de notre séminaire. Il s’agit du métropolite Emmanuel, exarque du patriarche de Constantinople et président de l'Assemblée des évêques orthodoxes en France, de l’archevêque Antoine de Borispol, recteur de l’académie de théologie de Kiev, de l’évêque Ambroise de Gatchina, recteur de l’académie de théologie de Saint-Pétersbourg (que des liens particulièrement forts unissent à notre séminaire), l’archevêque Michel de Genève et d’Europe occidentale. Leur fidélité nous honore et nous encourage ; nous espérons qu’ils continueront à veiller sur notre séminaire. De même, c’est une grande grâce d’avoir aujourd’hui parmi nous l’archevêque Eugène de Véréïa, recteur de l’académie de théologie de Moscou et président du Comité pédagogique du patriarcat, que nous avons déjà eu l’honneur de recevoir au séminaire et que nous espérons de tout cœur y revoir régulièrement. L’archevêque Elysée de Souroge, ordinaire des communautés du patriarcat de Moscou en Grande-Bretagne et Irlande, est chez nous pour la première fois et nous le remercions de nous soutenir par sa présence et sa prière.

Enfin, il y a un évêque dont la présence est une joie à double titre. Il s’agit de Mgr Nestor, évêque de Chersonèse et chancelier du séminaire. Mgr Nestor est ici chez lui et sa visite nous émeut non seulement parce qu’il est notre évêque, mais aussi à cause des liens intimes qui l’unissent à notre séminaire. Mgr Nestor accompagne le séminaire depuis sa création il y a trois ans : il a participé à sa création, il a suivi son évolution, il est à l’origine de la venue de l’église en bois dans notre parc, que nous espérons pouvoir consacrer dans les mois qui viennent. Nous espérons, Monseigneur, que vous continuerez à prendre soin de cette œuvre qui, je le crois, n’est pas désagréable à Dieu, et à nous aider à affronter les épreuves et à accomplir les objectifs fixés.

Les objectifs de notre séminaire sont au nombre de trois : premièrement, créer des conditions à ce que de jeunes gens qui s’apprêtent à devenir prêtres orthodoxes puissent étudier dans des universités parisiennes, tout en gardant une vie liturgique et spirituelle bien ancrée dans leur propre tradition. Deuxièmement, permettre à ceux qui sont autour de nous de découvrir la richesse de la liturgie et de la théologie orthodoxe en participant à nos offices et aux autres manifestations du séminaire. Enfin, notre troisième objectif est d’être un pont de plus entre la culture française et plus largement européenne, d’une part, et la culture russe d’autre part, un lien supplémentaires entre nos pays. La raison fondamentale de tout cela, c’est de donner toujours plus de moyens à la Bonne Nouvelle de la Résurrection du Seigneur de transfigurer le monde qui nous entoure, de lui apporter la paix et le salut.

Nous n’aurions pu accomplir cette mission sans le soutien du primat de notre Eglise, le patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie, qui est à l’origine de ce séminaire ; nous nous appuyons également sur notre épiscopat et nos confrères prêtres, en particulier les formateurs du séminaire. L’Eglise catholique locale nous apporte un soutien efficace. La Fondation « Russkiy Mir » nous fournit une aide précieuse et régulière. Les autorités civiles françaises, les ambassades russe à Paris et française à Moscou nous ont suivis tout au long de ces années avec une vraie sympathie. Le monde universitaire nous a bien accueillis. Enfin, plusieurs mécènes et bénévoles nous ont permis d’avancer dans la réalisation de nos projets. Nous les en remercions du fond du cœur. Mais il y a une personne sans laquelle le séminaire ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui. Une personne qui est à l’origine des travaux de cette chapelle, qui en a fait la merveille que vous voyez. C’est Mme Irina Abramovich. Nous la portons toujours dans notre prière et dans notre cœur et, tous les jours, à chaque liturgie célébrée au séminaire, nous rendons grâce à Dieu de nous avoir envoyé une bienfaitrice aussi fidèle et attentive.

J’aimerais saluer la présence parmi nous de M. l’Ambassadeur Roland Dubertrand, conseiller aux affaires religieuses du Ministère des affaires étrangères, de M. Romain Colas, vice-président du Conseil général de l'Essonne et maire de Boussy-Saint-Antoine, de Mgr Alain Bobière, vicaire général du diocèse d’Evry, et de M. l’Abbé Jean-Luc Guilbert, vicaire épiscopal et doyen du secteur pastoral Brunoy-Val-d’Yerres. Mme Christine Scelle-Maury, maire d’Epinay-sous-Sénart, nous a fait une joie particulière en participant à cette célébration. Vous êtes, Madame le Maire, toujours la bienvenue dans ce séminaire qui fait partie du patrimoine de votre ville et vous remercions de vous associer à la fête de ce jour. Merci aux représentants de l’administration locale, des universités, aux élus présents, aux prêtres, de notre diocèse et d’autres juridictions orthodoxes, aux amis spinoliens et venus d’ailleurs de nous offrir le plaisir de vous revoir en ce jour. Nous serons toujours heureux de vous accueillir ici chaque fois que vous souhaiterez venir prier dans cette splendide chapelle. Cher Monseigneur Marc, vénérables évêques, chers amis, chère Irina, de grâce, n’oubliez pas notre séminaire dans vos prières, revenez nous voir souvent, soyez remerciés de votre présence. Enfin, merci à Dieu de tout ce qu’il a fait, dans son infinie miséricorde, pour notre séminaire au cours des trois ans de son existence.

Vendredi 16 Novembre 2012
Alexandre Siniakov