Récit du pèlerinage du Séminaire en Terre Sainte. Partie II. La Galilée



Récit du pèlerinage du Séminaire en Terre Sainte. Partie II. La Galilée
Après deux jours très remplis à Jérusalem, nous avons trouvé la possibilité de nous rendre, avec le groupe entier, en Galilée, pays où le Seigneur Jésus a grandi, où il a commencé sa mission, où il a rencontré ses apôtres. Nous avons entrepris ce voyage le jeudi 19 avril, dans un petit bus qui nous a conduits de Jérusalem à Nazareth.

Il existe deux sanctuaires à Nazareth liés à l'Annonciation de la Mère de Dieu: une basilique latine, appartenant aux franciscains et construite récemment dans un style très moderne (très bien entretenue et entourée de beaux sites archéologiques), et une petite église orthodoxe, au sommet de la colline. Le premier lieu est situé à l'emplacement de la maison de Marie, Mère de Dieu; le second - sur la source où elle venait puiser l'eau. Les deux sont extrêmement émouvants. Les franciscains nous ont autorisés à chanter devant la grotte-maison: c'était bref (les messes se succédaient l'une après l'autre), mais précieux pour nous. Quand nous sommes montés à l'église orthodoxe, elle était remplie de pèlerins de pays slaves qui chantaient sans cesse le tropaire de Pâques; nous nous sommes joints à eux.

Pour le reste, la ville de Nazareth n'a rien de spécial et il est difficile d'imaginer que c'est là, dans cette ville, certes tout à fait différente à l'époque, que Jésus, le Verbe devenu homme, a passé son enfance et son adolescence. Heureusement que dans ce lieu, peuplé majoritairement de musulmans, il existe des écoles et des institutions sociales des franciscains. Dommage que les orthodoxes ne fassent pas la même chose.

De Nazareth, nous sommes allés à Cana de Galilée, où le Seigneur a accompli son premier miracle, à la demande de sa Mère, en transformant l'eau en vin lors d'un mariage. Ce lieu est très près de Nazareth, tout petit, avec plusieurs églises orthodoxes et catholiques. Nous avons pu chanter les Heures de Pâques dans une des cryptes, devant une jarre identique à celles utilisées à l'époque du Christ, après avoir goûté du vin rouge dans une des nombreuses auberges du lieu. Toutes les églises étant fermées, il nous a fallu le soutien et les liaisons locales de notre restaurateur palestinien pour obtenir l'ouverture de l'église des Noces et de sa crypte.

Destination suivante: Capharnaüm, au bord du lac de Galilée. La ville de l'apôtre Pierre. Elle est en ruines. Le Seigneur y a séjourné, il a enseigné dans la synagogue locale. Les paroles qu'il a dites au sujet de Capharnaüm semblent avoir été accomplies: "Et toi, Capharnaüm, crois-tu que tu seras élevée jusqu'au ciel? Jusqu'à l'Hadès tu descendras!" (Lc 10, 15). Nous avons visité ses ruines: celle de la synagogue du IVe siècle, de la maison présumée de l'apôtre Pierre. La vue au bord du lac de Galilée est sublime. La visite de Capharnaüm nous a donné l'occasion de relire les principaux passages des Évangiles parlant de l'enseignement du Seigneur dans cette ville. Au bord du lac de Galilée (qu'on appelle aussi de Génisareth), nous avons lu le récit évangélique sur le Christ marchant sur les eaux, son dialogue avec Pierre. Ce sont des souvenirs inoubliables.

Après Capharnaüm, nous sommes allés à Tabgha, lieu où, selon la tradition, le Christ ressuscité a rencontré ses disciples, où il a partagé avec eux le poisson grillé, qu'il a lui-même préparé. Une pierre sous l'autel de l'église bénédictine rappelle cet événement. La montagne des Béatitudes est juste à côté. C'est ici que le Seigneur venait quand il cherchait à être en solitude, pour prier. C'est rempli de pèlerins et de touristes aujourd'hui.

Au retour vers Jérusalem, nous avons emprunté une route différente, celle qui longe la vallée du Jourdain. Elle est magnifique et relativement déserte. Des paysages désertiques d'une rare beauté. Elle nous a conduits jusqu'au début de la Mer Morte. Là, nous avons tourné vers l'ouest pour rejoindre Jérusalem. Le lendemain, nous passions toute la journée au bord de la Mer Morte.

A suivre.

L'album de photographies de la journée se trouve à cette page.

Lire ici la première partie, consacrée à Jérusalem.

Jeudi 26 Avril 2012
Alexandre Siniakov


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 16 Octobre 2017 - 11:22 Liturgie à Quincy

Jeudi 12 Octobre 2017 - 11:38 Vêpres orthodoxes à Notre-Dame de Paris